Traiter le Rhume de bébé

En moyenne, un enfant en bas âge fait huit rhumes par an. Vous n’êtes donc pas au bout de vos peines… Impossible d’y échapper, en revanche il est possible de mettre en place certaines mesures pour éviter que celui-ci ne dégénère.

 

Le rhume et la rhinopharyngite qu’est ce que c’est?

Avec près de 6 millions de diagnostics par an chez l’enfant de moins de 7 ans, le « rhume banal » porte bien son nom… il est donc peu probable que votre bébé passe à côté. Généralement assimilé à la rhinopharyngite, le rhume résulte d’une agression microbienne ou virale. Il associe donc une rhinite (inflammation de la muqueuse nasale) et une pharyngite (inflammation du pharynx, la paroi postérieure de la gorge). Côté symptômes, votre bébé ajoutera malheureusement à une obstruction nasale et un nez qui coule, un mal de gorge et une voix voilée ou nasonnée…

Pourquoi agir rapidement contre le rhume

En cas de rhume, peu de mucus suffit à boucher les petites narines de votre bébé. Pour lui permettre de bien respirer, vous devez procéder au lavage quotidien de son petit nez, car un nourrisson de moins de 6 mois respire quasi exclusivement par le nez. Au quotidien, comme en cas de rhume, il est donc important de procéder à un lavage nasal régulier, voire répété autant de fois que nécessaire, pour évacuer les sécrétions en excès. D’autant qu’avec un nez qui coule ou un nez encombré, votre bébé aura des difficultés à téter et à dormir.

Comment reconnnaitre la rhinopharyngite de votre bébé?

  • Son nez est bouché et coule
  • Ses yeux sont rouges
  • La fièvre peut atteindre 38°C
  • Votre bébé a la gorge rouge
  • Il perd l’appétit, a du mal à manger et à boire
  • Il est irritable et agité, se réveille plusieurs fois par nuit
  • Ses ganglions du cou et de la nuque sont gonflés

Si vous identifiez ces signes, n’oubliez pas que l’avis d’un médecin est toujours indispensable pour confirmer un diagnostic.

Comment soigner le rhume de mon bébé ?

Le rhume de bébé va s’estomper progressivement. En attendant, vous pouvez le soulager en faisant quelques gestes : 

    1. Assurez-vous que votre bébé dorme suffisamment et soit bien reposé.
    2. Encouragez votre bébé à boire davantage, que ce soit au sein ou au biberon. Si votre enfant est nourri au biberon ou s’il est déjà passé à une alimentation solide, vous pouvez aussi lui donner de l’eau. Cela évitera qu’il ne se déshydrate et contribuera à faire baisser la fièvre s’il en a.
    3. Votre bébé est trop petit pour se moucher seul. Aidez-le à mieux respirer en lui essuyant régulièrement le nez. Si le bord de ses narines est rouge, appliquez un peu de vaseline pour calmer l’irritation.
    4. Si votre bébé a trois mois ou plus, vous pouvez lui administrer du paracétamol pour nourrissons pour faire baisser sa fièvre. Vérifiez la quantité à donner sur la notice du médicament et demandez toujours conseil à votre médecin ou à votre pharmacien si vous avez le moindre doute.
    5. Si votre bébé a du mal à se nourrir parce que son nez est bouché, vous pouvez lui pulvériser quelques gouttes de sérum physiologique. Vous trouverez des dosettes en vente en pharmacie. Appliquez des gouttes dans chaque narine, avant le repas. La tête placée sur le côté, administrez le sérum dans la narine supérieure. Le sérum devrait ressortir dans le narine inférieure. Faites à nouveau les gestes en plaçant la tête de bébé de l’autre côté. Vous pouvez former de petites “mèches” avec une compresse stérile et la passer dans chaque narine de bébé.
    6. Une pommade décongestionnante peut aussi aider votre bébé à respirer plus facilement. Vous en trouverez également en vente en pharmacie. Appliquez le produit sur la poitrine et le dos de votre enfant en évitant les narines car cela risquerait de gêner sa respiration.
    7. Un autre moyen de dégager le nez de bébé est de lui faire respirer de la vapeur d’eau. Attention cependant à ne pas placer votre enfant trop près de l’eau chaude, il qui risquerait de se brûler. Vous pouvez aussi emmener votre bébé dans la salle de bain, fermer portes et fenêtres, ouvrir les robinets d’eau chaude et rester tranquillement assise avec lui dans la pièce pleine de buée pendant quelques minutes. N’oubliez pas de lui mettre ensuite des vêtements secs.
    8. Si votre bébé a le nez bouché mais qu’il ne présente aucun autre symptôme, vérifiez qu’aucun corps étranger n’est présent dans son nez. Les bébés même très jeunes sont capables d’y introduire des objets.
    9. Si son nez est vraiment très bouché, vous pouvez vous procurer en pharmacie un mouche bébé. Il s’agit d’un petit appareil qui permet d’aspirer les mucosités qui encombrent le nez de bébé. Renseignez-vous en pharmacie.
    10. Ne donnez jamais à votre bébé des médicaments contre la toux ou contre le rhume sans avis médical. Certains produits ne doivent pas être administrés aux enfants de moins de six ans en raison de leurs effets secondaires.

Le mouche bébé, le complément indispensable en cas de gros rhume

En cas de rhume ou de rhinopharyngite, il peut être utile de compléter le lavage nasal avec l’utilisation du Mouche Bébé PHYSIOMER. Ce dispositif d’aspiration, qui permet d’évacuer les sécrétions nasales de manière efficace, simple et hygiénique, est conseillé en cas de gros rhume pour décongestionner et rétablir la respiration de bébé.

Son embout ultra-souple a ainsi été conçu par des pédiatres pour s’adapter au nez délicat de bébé avec un plus grand confort d’utilisation. Pour la santé et la sécurité de votre bébé, le Mouche Bébé PHYSIOMER est fabriqué sans bisphénol A, sans phtalates et sans PVC.

Comment protéger mon bébé contre le rhume ?

L’allaitement est bénéfique à la santé de votre bébé. Le lait maternel transmet à bébé des anticorps, des protéines présentes dans le sang et qui permettent de lutter contre les infections. Il ne s’agit pas d’un moyen infaillible pour protéger bébé, mais les nourrissons nourris au sein résisteraient mieux aux rhumes et aux infections de manière générale.

Vous pouvez aussi protéger votre bébé en le tenant éloigné de toute personne enrhumée ou qui tousse. Vous pouvez aussi demander à votre entourage de se laver les mains avant de prendre bébé dans les bras. Une hygiène irréprochable évitera toujours une propagation.

Enfin, si votre partenaire ou vous-même fumez, c’est le moment ou jamais d’essayer d’arrêter. Les bébés exposés à la fumée ont, selon certaines études, plus de rhumes. Ils dureraient aussi plus longtemps que pour les autres bébés.

Ce qu’il vaut mieux éviter

  • Inutile de donner à votre enfant des antibiotiques, puisque dans la plupart des cas, la rhino-pharyngite est d’origine virale. Ils ne seront utiles qu’en cas de complications.
  • Ne donnez pas d’aspirine ou d’ibuprofène sans avis médical. En effet, un rhume peut aussi cacher une autre maladie infectieuse pour laquelle l’usage de ces médicaments pourrait être contre-indiqué.
  • Chez les nourrissons, évitez absolument d’utiliser des produits à base de camphre et de menthol. De même, l’usage d’huiles essentielles, du papier d’Arménie et d’encens est déconseillée car ils dégagent des composés organiques volatils (benzène, formaldéhyde, toluène…) qui sont toxiques et irritants surtout chez les nourrissons.

Réponses

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+